Samuel Eto’o, les dates à ne pas oublier

Avant de se décider de quitter les Lions Indomptables, Samuel Eto’o a pu passer des moments spéciaux durant 17 ans avec l’équipe. Malgré les éventuelles disputes qui doivent exister au sein d’un club, quel que soit le domaine, il y a consacré ses meilleurs pour que l’équipe nationale du Cameroun ait la place qui lui faut sur le plan international. Avec les Lions Indomptables, il a ses dates les plus merveilleuses.

Son arrivée dans l’univers du football pro

A l’âge de 15 ans, Samuel Eto’o a quitté le champ du football amateur pour devenir déjà pro. Par ses talents de footballeur, il a pu capter l’attention de Henri Depireux, sélectionneur belge. Malgré une défaite chaotique à 5-0 face au Costa Rica, il a gardé son sang-froid et s’apprêtait à devenir un meilleur joueur au sein de l’équipe camerounaise. A 17 ans, il a reçu une convocation spéciale lui suppliant de participer à la Coupe du monde 98 dans l’Hexagone. Il était donc le plus jeune joueur lors de la rencontre de son équipe avec l’Italie.

L’histoire de la CAN

À seulement 19 ans, Eto’o a déjà pu remporter la CAN tout en se faisant remarquer aux Jeux Olympiques où son équipe sortait vainqueur en 2000. Cette occasion lui a permis de marquer 4 buts au Nigéria et Ghana, lieux où la CAN a été organisée. En 2002, deux années suivant ses titres internationaux, il a marqué un but lors de la Coupe d’Afrique des Nations organisée à Mali, ce qui a permis à l’équipe nationale camerounaise de garder le championnat de l’Afrique face au Sénégal.
Eto’o est devenu capitaine de l’équipe en 2009
Le 12 août 2009 est une date marquante de la carrière de ce meilleur footballeur africain. Après la prise de retraite de Rigobert Song, il est devenu capitaine Eto’o.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>